Emmanuelle de Champs : « Les ressources numériques pour l’histoire britannique des XVIIIe et XIXe siècles » (03/11)

Emmanuelle de Champs, de l’université de Cergy-Pontoise, présentera sa communication « Les ressources numériques pour l’histoire britannique des XVIIIe et XIXe siècles ». Cette séance de méthodologie est destinée principalement aux étudiants.
Résumé:
Internet a modifié la méthodologie de la recherche historique. Ce séminaire s’attachera à montrer comment l’accès aux sources en histoire britannique et leurs usages ont été renouvelés: recherche bibliographique, recherche sur les individus, numérisation de la presse, des archives et des publications, bases de données, etc. Destiné aux jeunes chercheurs (Master 1 et 2, début de doctorat), il présentera des ressources incontournables et s’interrogera sur les évolutions des pratiques de recherche. les participants seront invités à présenter des sites qu’ils pensent être utiles aux chercheurs de la discipline.

Emmanuelle de Champs et Fabrice Bensimon: « Les ressources numériques pour l’histoire britannique des XVIIIe et XIXe siècles »

Emmanuelle de Champs de l’université de Cergy-Pontoise et Fabrice Bensimon de l’université Paris IV-Sorbonne présenteront une séance de méthodologie à l’intention des étudiants, « Les ressources numériques pour l’histoire britannique des XVIIIe et XIXe siècles », le jeudi 5 novembre de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

Résumé :

Internet a modifié la méthodologie de la recherche historique. Ce séminaire s’attachera à montrer comment l’accès aux sources en histoire britannique et leurs usages ont été renouvelés : recherche bibliographique, recherche sur les individus, numérisation de la presse, des archives et des publications, bases de données, etc. Destiné aux jeunes chercheurs (Master 1 & 2, début de doctorat), il présentera des ressources incontournables et s’interrogera sur les évolutions des pratiques de recherche. Les participants seront invités à présenter des sites qu’ils pensent être utiles aux chercheurs de la discipline.

Stefan Collini: « The identity of intellectual history »

La Maison de la recherche de Paris IV étant fermée ce jeudi en raison d’un mouvement de grève des personnels, la séance avec Stefan Collini (“The Identity of Intellectual History”) aura lieu à 17h30 la Bibliothèque de l’UFR d’anglais de Paris IV, à la Sorbonne (54 rue Saint-Jacques, Paris 5e), escalier G, 2e étage.

 

Stefan Collini, de l’Université de Cambridge, présentera sa communication “The identity of intellectual history” le jeudi 5 mars, de 17h30 à 19h30. La séance est organisée en partenariat avec le PRI îles Britanniques EHESS- Paris 7.

Discutantes: Clarisse Berthezène et Emmanuelle de Champs.

Maison de la Recherche de l’université Paris IV-Sorbonne (28 rue Serpente, Paris 6e), salle D421. Le séminaire est ouvert aux étudiants de Master et doctorat, ainsi qu’à toutes les personnes intéressées. En raison des contrôles à l’entrée du bâtiment, il est recommandé d’imprimer cette annonce et de la présenter à l’accueil.

Résumé:

In this lecture, Stefan Collini argues that intellectual history should not be understood as having a fixed or theoretically determined identity. Work in a variety of idioms has contributed to its development and should continue to do so. In addition, it is particularly important that intellectual historians should learn to attend to the literary or formal properties of the texts they study, not just to their propositional content. Work on the intellectual history of recent centuries is bound to engage with question of the development of academic disciplines, and, through the inevitably relativising effect of such work, intellectual historians are drawn into the academic public sphere.