Professeur Anne Curry et Dr. Guilhem Pépin : « Le programme de publication en ligne “The Gascon Rolls Project”, suivi d’une étude de cas sur ces rôles et le traité de Troyes » (03/10/2019)

Professeur Anne Curry et Dr Guilhem Pépin présenteront leur communication sur “Le programme de publication en ligne “The Gascon Rolls Project”, suivi d’une étude de cas sur ces rôles et le traité de Troyes” le jeudi 3 octobre de 17h à 18h30. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421

Résumé : L’année 2019 signera la fin du programme de publication en ligne des résumés détaillés en anglais des rôles gascons qui étaient restés inédits jusqu’alors (1317 à 1467). Les rôles gascons constitue la source historique essentielle concernant l’administration du duché d’Aquitaine (ou de Guyenne) possédé par les rois d’Angleterre. Les rôles (rouleaux de parchemin) sont conservés de nos jours aux Archives Nationales Britanniques (The National Archives) de Kew, dans la banlieue sud-ouest de Londres.

Une présentation générale de la richesse de leur contenu sera présentée et sera suivie d’une étude de cas autour du traité de Troyes et l’Aquitaine. Enfin, une démonstration en direct du fonctionnement du site web, accessible à tous, sera organisée.

Joanna Innes: “What price the long eighteenth century? Costs and benefits of this periodization.” (31/01)

Joanna Innes, de Somerville College, Oxford, et professeure invitée à l’EHESS, présentera sa communication “What price the long eighteenth century? Costs and benefits of this periodization.” le jeudi 31 janvier 2019 de 17h30 à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421

Abstract:

In this talk I will reflect on a concept that has played an important part in organising thinking about British history since the 1980s: the concept of the ‘long eighteenth century’. I will explore how and speculate about why the phrase caught on. It now figures in the titles of many publications, and in the text of still more; it plays a part in determining how teaching is organised and research projects are conceptualised. It is associated with a very influential set of paradigms, including the ‘fiscal-military state’, the formation of British identity; enlightenment and politeness. Because it has important intellectual and practical effects, it’s important that we should reflect on its uses and limitations. I will share my thoughts on these, with a view to stimulating more general discussion. I am particularly concerned with the effects this concept has had in practice – perhaps not necessarily, but in practice – on how we think about early nineteenth-century British history, but I’d encourage those attending to engage with these questions from their own research and teaching perspectives.

Discutant : Jean-François Dunyach

Emmanuelle de Champs : “Les ressources numériques pour l’histoire britannique des XVIIIe et XIXe siècles” (03/11)

Emmanuelle de Champs, de l’université de Cergy-Pontoise, présentera sa communication “Les ressources numériques pour l’histoire britannique des XVIIIe et XIXe siècles”. Cette séance de méthodologie est destinée principalement aux étudiants.
Résumé:
Internet a modifié la méthodologie de la recherche historique. Ce séminaire s’attachera à montrer comment l’accès aux sources en histoire britannique et leurs usages ont été renouvelés: recherche bibliographique, recherche sur les individus, numérisation de la presse, des archives et des publications, bases de données, etc. Destiné aux jeunes chercheurs (Master 1 et 2, début de doctorat), il présentera des ressources incontournables et s’interrogera sur les évolutions des pratiques de recherche. les participants seront invités à présenter des sites qu’ils pensent être utiles aux chercheurs de la discipline.

Emmanuelle de Champs et Fabrice Bensimon: “Les ressources numériques pour l’histoire britannique des XVIIIe et XIXe siècles”

Emmanuelle de Champs de l’université de Cergy-Pontoise et Fabrice Bensimon de l’université Paris IV-Sorbonne présenteront une séance de méthodologie à l’intention des étudiants, “Les ressources numériques pour l’histoire britannique des XVIIIe et XIXe siècles”, le jeudi 5 novembre de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

Résumé :

Internet a modifié la méthodologie de la recherche historique. Ce séminaire s’attachera à montrer comment l’accès aux sources en histoire britannique et leurs usages ont été renouvelés : recherche bibliographique, recherche sur les individus, numérisation de la presse, des archives et des publications, bases de données, etc. Destiné aux jeunes chercheurs (Master 1 & 2, début de doctorat), il présentera des ressources incontournables et s’interrogera sur les évolutions des pratiques de recherche. Les participants seront invités à présenter des sites qu’ils pensent être utiles aux chercheurs de la discipline.

Stefan Collini: “The identity of intellectual history”

La Maison de la recherche de Paris IV étant fermée ce jeudi en raison d’un mouvement de grève des personnels, la séance avec Stefan Collini (“The Identity of Intellectual History”) aura lieu à 17h30 la Bibliothèque de l’UFR d’anglais de Paris IV, à la Sorbonne (54 rue Saint-Jacques, Paris 5e), escalier G, 2e étage.

 

Stefan Collini, de l’Université de Cambridge, présentera sa communication “The identity of intellectual history” le jeudi 5 mars, de 17h30 à 19h30. La séance est organisée en partenariat avec le PRI îles Britanniques EHESS- Paris 7.

Discutantes: Clarisse Berthezène et Emmanuelle de Champs.

Maison de la Recherche de l’université Paris IV-Sorbonne (28 rue Serpente, Paris 6e), salle D421. Le séminaire est ouvert aux étudiants de Master et doctorat, ainsi qu’à toutes les personnes intéressées. En raison des contrôles à l’entrée du bâtiment, il est recommandé d’imprimer cette annonce et de la présenter à l’accueil.

Résumé:

In this lecture, Stefan Collini argues that intellectual history should not be understood as having a fixed or theoretically determined identity. Work in a variety of idioms has contributed to its development and should continue to do so. In addition, it is particularly important that intellectual historians should learn to attend to the literary or formal properties of the texts they study, not just to their propositional content. Work on the intellectual history of recent centuries is bound to engage with question of the development of academic disciplines, and, through the inevitably relativising effect of such work, intellectual historians are drawn into the academic public sphere.