Autour d’E.P. Thompson – Christophe Jaquet, Philippe Minard, Jean Boutier, Arundhati Virmani (01/12)

Lors de cette séance, un portrait d’Edward Palmer Thompson, historien aussi militant qu’atypique, sera suivi par une introduction à chacun de ses deux ouvrages récemment traduits en français.  Comment lire E.P. Thompson aujourd’hui ? Quelle est l’actualité de sa pensée et de son oeuvre ? Voilà les questions auxquelles le public sera invité à réfléchir.
Nous accueillerons Christophe Jaquet et Philippe Minard (Université Paris 8 / EHESS), traducteurs de La guerre des forêts (La Découverte, 2014), ainsi que Jean Boutier (EHESS) et Arundhati Virmani (EHESS), traducteurs de Les usages de la coutume (Editions de l’EHESS, 2015).

Discutante : Ophélie Siméon (Université Sorbonne Nouvelle –Paris III)

Autour de John Stuart Mill – Malik Bozzo-Rey, Jean-Pierre Cléro, Claire Wrobel, Michel Lemosse, Alain Laurent (24/11)

La séance portera sur John Stuart Mill et réunira plusieurs intervenants. Nous accueillerons Malik Bozzo-Rey (Université Catholique de Lille), Jean-Pierre Cléro (Université de Rouen) et Claire Wrobel (Université Paris II Panthéon-Assas), traducteurs de Considérations sur le gouvernement représentatif (Hermann, 2014), ainsi que Michel Lemosse (Nice), traducteur de Sur le socialisme (Les Belles Lettres,2016) et le préfacier Alain Laurent, philosophe, essayiste et directeur de collections aux Editions des Belles Lettres.

Résumé :

« Les Considérations sur le gouvernement représentatif de J.S. Mill en perspective
Afin de présenter la traduction collective faite des Considérations sur le gouvernement représentatif de J.S. Mill, les questions suivantes seront abordées en premier lieu : pourquoi re-traduire ce texte, qui a déjà fait l’objet d’une traduction en français au XIXe siècle et d’une autre plus récente ? Comment s’effectuent la réflexion et les choix dans une traduction faisant intervenir des spécialistes de champs différents (en l’occurrence deux philosophes et une angliciste) ?
On s’intéressera ensuite plus particulièrement aux notes historiques ajoutées à la traduction, qui permettent d’ancrer le texte dans la culture de J.S. Mill mais aussi dans l’actualité immédiate de la réforme parlementaire en Angleterre et, au-delà, dans la réalité des systèmes politiques contemporains de Mill à l’échelle internationale.
Enfin, on abordera brièvement les thèses présentées par Mill pour situer sa pensée dans la tradition utilitariste, souligner les surprises que peut occasionner la lecture des Considérations et essayer de mettre en avant l’intérêt de ce texte pour le lecteur contemporain, en essayant d’éviter les projections anachroniques. »
Claire Wrobel et al.

Aude Mairey, « La fabrique de l’anglais (1350-1470) »

Aude Mairey, du CNRS, présentera sa communication “La fabrique de l’anglais (1350-1470)” le jeudi 19 novembre de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

Discutant: Jean-Philippe Genet, de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne

Podcast ci-dessous et sur le site de la SAS:

Résumé :

Aux xive et xve siècles, se forge en Angleterre une culture laïque spécifique, dont la production foisonnante en langue anglaise constitue l’une des manifestations majeures. Cette langue acquiert alors les caractéristiques d’une langue littéraire, intellectuelle et politique, en relation avec le latin, langue savante par excellence, et avec le français, langue des élites laïques depuis la conquête de Guillaume de Normandie en 1066. Ces transformations soulèvent des enjeux essentiels dans le cadre des évolutions plus générales de l’Angleterre à la fin du Moyen Âge, en particulier à propos des rapports de pouvoir, de la constitution d’une communauté anglaise et des liens des individus à cette communauté, des perceptions des relations entre les groupes sociaux (clercs compris), mais aussi des structures du savoir dans un pays dont on a longtemps considéré qu’il resta au xve siècle à l’écart de la Renaissance. Lire la suite

Franziska Heimburger: « Mésentente Cordiale? Languages in the Allied Coalition on the Western Front of the First World War »

Franziska Heimburger, de l’Université Paris IV-Sorbonne, présentera sa communication « Mésentente Cordiale? Languages in the Allied Coalition on the Western Front of the First World War » le jeudi 22 octobre de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

Discutant : André Loez (historien de la grande guerre, membre du Crid 14-18, professeur en classes préparatoires)

Podcast ci-dessous ou sur le site de la SAS:

Résumé:

Previous scholarship on the Allied coalition during the First World War has tended to stress the misunderstandings and distrust between the individuals representing their countries at high command level. There is an unexplained tension between this mésentente and the durable nature of the coalition and eventual victory of the French, British and Americans on the Western Front which leaves the lower echelons underexplored. In a joint and linked study of language practice and military logistics we can write a history which tells us both how these exchanges were possible and to what extent they contributed to the Allies’ victory. Official and private archival material enables us both to read traces of language from the perspective of the history of international exchanges and also to understand choices in military logistics from the point of view of interpreting and translation studies. Lire la suite