Brian Maidment: « The Death of Caricature? – The Comic Image 1820-1840 » (22/03)

Brian Maidment, de Liverpool John Moores University, présentera sa communication « The Death of Caricature? – The Comic Image 1820-1840 » le jeudi 22 mars 2018 de 17h30 à 19h30. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, 75006, salle D421.

Résumé :

« Accounts of the history of the comic image in the 1820s and 1830s have largely been both elegiac and dismissive, mourning the decline of the caricature tradition represented by Gillray, Rowlandson and their contemporaries while simultaneously scorning the widespread production of what David Kunzle memorably called ‘graphic bric-a-brac’ in its place. Yet while there is something of a shift from witty and allusive political commentary to the celebration of the diversionary, the miscellaneous and the trivial, it is hard not to be impressed by the range, vigour and sheer exuberance with which satirical and humorous images invaded the market place for print in the period between 1820 and 1837. Using new or re-invigorated reprographic methods like wood engraving and lithography, the late Regency comic image was used to structure a wide range of generically innovative print genres and forms which included – in addition to various reformulations of entirely pictorial publication – songbooks, play texts, almanacs, annuals and periodicals. This mass of graphic production, much of it newly visible to scholars through digitisation, offers an important response to Regency urban culture which has up to now been undervalued by historians. Within this riot of print, the tradition of graphic political satire, while often incorporated into hybridised and generically complex print forms, was able to survive on at least into the early Victorian period. This paper seeks to offer a brief overview of the role of caricature and the comic within late Regency print culture. »

 

Ismérie Triquet : « Les représentations de la bataille d’Hastings dans les chroniques historiques de la fin du Moyen Âge » (08/02)

Ismérie Triquet, de l’Université Rennes II, présentera sa communication « Les représentations de la bataille d’Hastings dans les chroniques historiques de la fin du Moyen Âge »  le jeudi 8 février 2018 de 17h30 à 19h30. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, 75006, salle D421.

Résumé :

« La communication d’Ismérie Triquet propose de mettre en avant les représentations iconographiques de la bataille d’Hastings, dans les chroniques historiques de la fin du Moyen Âge, et plus précisément dans la Grande Chronique de Normandie produite aux XIVe et XVe siècles. En effet, sur un corpus comptant 54 images, seules quatre présentent ce thème. Produits pour l’essentiel pendant la guerre de Cent Ans, notamment sous l’occupation anglaise, les manuscrits sont riches de textes relatant la bataille de 1066, alors que les images sont peu nombreuses. Comment peut-on expliquer ce phénomène ? Est-il lié aux commanditaires, aux destinataires ou encore aux méconnaissances des artistes chargés d’enluminer ces œuvres ? Il s’agira ainsi de déterminer si cette faible représentation est volontaire ou non, et si elle est liée au contexte historique. Enfin cette production sera comparée avec d’autres chroniques historiques de la fin du Moyen Âge, qu’elles soient rattachées à l’histoire anglaise ou non. Ainsi, on verra que la bataille d’Hastings ne représente pas un tabou dans la production iconographique de la fin du Moyen Âge. »

Mathilde Bertrand: « Le mouvement community photography dans les années 1970 et 1980: quelle approche méthodologique pour l’histoire des pratiques photographiques militantes? »

Mathilde Bertrand, de l’université Bordeaux-Montaigne, présentera sa communication « Le mouvement community photography dans les années 1970 et 1980 : quelle approche méthodologique pour l’histoire des pratiques photographiques militantes? » le jeudi 7 janvier de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

En raison des contrôles de sécurité, les personnes extérieures à Paris IV souhaitant assister à ce séminaire sont invitées à se munir d’une carte d’étudiant ou d’une carte professionnelle, ou encore d’une carte d’identité et de cette annonce imprimée.

Discutant: John Mullen , de l’université de Rouen

Podcast ci-dessous et sur le site de la SAS:

Résumé:

Le mouvement community photography apparaît en Angleterre à la fin des années soixante. Il se développe dans le sillage de la contre-culture, dont il adopte la posture contestataire et le projet culturel alternatif. Alors que la photographie entre dans un processus de légitimation artistique, le mouvement engage une réflexion critique et politique sur les usages sociaux du médium. Il se façonne également selon des principes et objectifs proches du mouvement community action, activisme grassroots qui se développe dans les zones urbaines défavorisées et mobilise un discours radical d’émancipation et de participation collective de la population à l’échelle locale. Lire la suite