Projection du documentaire « Britain’s forgotten slave-owners »

Le documentaire de la BBC « Britain’s forgotten slave-owners » (David Olusoga, 2015), sera projeté à la Maison de la Recherche de Paris 4 (28, rue Serpente, Paris 6e, salle D040), jeudi 19 mai à 17h00. La projection, en version originale anglaise non sous-titrée sera suivie vers 19h00 d’un débat avec Nicholas Draper et Keith McClelland, co-responsables du projet Legacies of British Slave-Ownership (University College London), et Myriam Cottias (CNRS).

Affiche: cliquer ici pour la voir au format pdf

L’entrée est libre dans la limite des places des disponibles. Contact : fbensimon@free.fr

Jacques Carré:  » « La Bastille des pauvres »: écrire l’histoire de la workhouse anglaise, 1630-1930″

Jacques Carré, professeur émérite à Paris IV, présentera sa communication  » « La Bastille des pauvres » : écrire l’histoire de la workhouse anglaise, 1630-1930″ le jeudi 21 mai, de 17h30 à 19h30.

Maison de la Recherche de l’Université Paris IV-Sorbonne (28 rue Serpente, Paris 6e), salle D421. Le séminaire est ouvert aux étudiants de Master et doctorat, ainsi qu’à toutes les personnes intéressées. En raison des contrôles à l’entrée du bâtiment, il est recommandé d’imprimer cette annonce et de la présenter à l’accueil.

Podcast ci-dessous et sur le site de l’IHR:

Résumé:

La workhouse est une institution publique d’assistance qui, durant trois siècles, a hébergé les indigents qui acceptaient d’y entrer. Les valides devaient travailler en échange de leur entretien, et les non valides de tous âges étaient assistés d’une manière minimale. A la fois atelier et hospice, refuge des vagabonds et des fous, des orphelins et des vieillards, la workhouse vue du 21e siècle peut sembler avoir eu des missions contradictoires. Pourtant elle tire sa cohérence de son action sur les marges de la société. Son objectif a été de réintégrer ces catégories de gens dans une « normalité » biologique et économique. Il s’est agi à la fois de sauver des vies menacées et d’inculquer une discipline à des rebelles potentiels, l’objectif théorique étant de remettre tout le monde au travail. Lire la suite

Peter Jones, « Agricultural Enlightenment et circulation des savoirs entre la Grande-Bretagne et les pays de l’Europe, 1760-1820 »

Peter Jones, de l’Université de Birmingham, présentera sa communication « Agricultural Enlightenment et circulation des savoirs entre la Grande-Bretagne et les pays de l’Europe, 1760-1820″ le jeudi 26 mars, de 17h30 à 19h30.

Maison de la Recherche de l’Université Paris IV-Sorbonne (28 rue Serpente, Paris 6e), salle D421. Le séminaire est ouvert aux étudiants de Master et doctorat, ainsi qu’à toutes les personnes intéressées. En raison des contrôles à l’entrée du bâtiment, il est recommandé d’imprimer cette annonce et de la présenter à l’accueil.

Podcast ci-dessous ou sur le site de l’IHR:

Résumé:

The concept of ‘Agricultural Enlightenment’ is relatively new. Historians of the countryside employ it in order to draw attention to the role played by knowledge production, diffusion and adoption in the modernisation of Europe’s agrarian economy (c. 1750-1820). This communication is based on the first book-length study to be devoted to the subject. It covers the new economic discourses of the eighteenth century; the vectors and agents of knowledge transmission; emulation and innovation; technology and science in agriculture; landscape and habitat planning.