Anne Dunan-Page : « Les archives dissidentes des 17e et 18e siècles : pour une histoire de la religion vécue  » (27/04)

Anne Dunan-Page, de l’université Aix-Marseille, présentera sa communication « Les archives dissidentes des 17e et 18e siècles : pour une histoire de la religion vécue  » le jeudi 27 avril 2017, de 17h30 à 19h30. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, 75006, salle D421.

Discutants : Pierre Lurbe (Paris IV-Sorbonne) et Rémy Bethmont (Paris VIII).

Résumé :

« Le concept de « religion vécue » (lived religion), issu de la sociologie des religions, a été notamment popularisé aux États-Unis au milieu des années 80 par Robert Orsi et The Madonna of 115th Street, étude de la communauté catholique italienne à Harlem, demeure un ouvrage essentiel. Des tentatives de définition d’un concept parfois jugé trop vague pour être opérationnel se sont alors multipliées, mettant l’accent sur les phénomènes de création et d’imagination qui entrent en tension avec les dogmes et les institutions religieuses, phénomènes liés à des « expériences » du vécu. Comme d’autres transdisciplines, la religion vécue, qui convoque des méthodes issues de la sociologie, de l’ethnologie, de la psychologie, de l’histoire, de la théologie pastorale, des études de genre, est aujourd’hui en voie d’institutionnalisation, tandis que se multiplient les analyses des sociétés multi-confessionnelles.

Le but de ce séminaire est de préciser pourquoi il nous paraît pertinent de convoquer ce concept pour une étude du protestantisme en Grande-Bretagne au XVIIe siècle – en particulier la transmission du vécu religieux chez les groupes minoritaires – en examinant en quoi il diffère de l’étude de la religion populaire et d’une simple opposition à la religion « légale ».

L’application de la religion vécue à l’époque moderne se pose en effet aujourd’hui, non seulement aux États-Unis, grâce aux travaux de David D. Hall, mais aussi en Europe, dans le contexte de la longue Réforme (Laurence Croq et David Garrioch [dir.], La Religion vécue. Les laïcs dans l’Europe moderne, 2013 ; Sari Katajala-Peltomaa et Raisa Maria Toivo [eds], Lived Religion and the Long Reformation in Northern Europe, 2016). Le développement actuel des études archivistiques sur les dissidents britanniques, essentiellement sous les derniers Stuarts, fait partie de cette tendance. L’étude des archives permet de mieux appréhender la tension entre les pratiques individuelles et les pratiques de groupe, la question de la discipline ecclésiastique comme facteur de cohésion communautaire, les relations entre les différentes confessions, et la façon dont l’étude des textes et de la narrativité peut s’intégrer à une histoire du vécu religieux. »

Anne Dunan-Page est Professeur de littérature et de civilisation britanniques à Aix-Marseille Université où elle dirige le Laboratoire d’Études et de Recherche sur le Monde Anglophone (E.A 853). Son prochain ouvrage, L’Expérience puritaine. Vies et récits de dissidents (XVIIe-XVIIIe siècles) paraîtra à l’été 2017 aux Éditions du Cerf.

Laurence Sterritt: “Illness, Death and Beyond: The Body as Witness in Seventeenth-Century English Convents”

Laurence Sterritt, de l’Université d’Aix-Marseille, présentera sa communication « Illness, Death and Beyond: The Body as Witness in Seventeenth-Century English Convents” le jeudi 14 avril, de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

Discutante: Anne-Marie Miller Blaise

En raison des contrôles de sécurité, les personnes extérieures à Paris IV souhaitant assister à ce séminaire sont invitées à se munir d’une carte d’étudiant ou d’une carte professionnelle, ou encore d’une carte d’identité et de cette annonce imprimée.

Résumé:
The obituaries which describe the last illnesses and dying hours of religious women have often been described as formulaic and, therefore, delicate historical sources. Yet, these narratives yield much information about what appeared important to both writers and convents, in the construction of their communal records. By telling of the illness and death of individuals in certain ways, obituaries partook of the development of communal memory and corporate identity. This was particularly important in the context of the English convents which were founded on the Continent in the seventeenth century. This paper will approach the topic through an analysis of the Benedictine Order, whose rich archives provide a glimpse into the interface between the personal and the collective experience of death, and throw light upon aspects of the construction of a Catholic identity in exile.

Mark Knights: « Anti-corruption in Seventeenth and Eighteenth-century Britain »

Mark Knights , de l’Université de Warwick, présentera sa communication « Anti-corruption in Seventeenth and Eighteenth-century Britain » le jeudi 18 février, de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

En raison des contrôles de sécurité, les personnes extérieures à Paris IV souhaitant assister à ce séminaire sont invitées à se munir d’une carte d’étudiant ou d’une carte professionnelle, ou encore d’une carte d’identité et de cette annonce imprimée.

Résumé:

This paper examines anti-corruption in Britain and its colonies, from the late sixteenth century reformation to the reform movements of the nineteenth century (when the term ‘anti-corruption’ was coined). There are a number of reasons why it makes sense to treat the topic across a period of 250 years. Lire la suite

Sam Turner, « The seventh-century monasteries of Wearmouth-Jarrow and the bones of the Northumbrian landscape »

Sam Turner, de l’Université de Newcastle, présentera sa communication « The seventh-century monasteries of Wearmouth-Jarrow and the bones of the Northumbrian landscape » le jeudi 11 février, de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

En raison des contrôles de sécurité, les personnes extérieures à Paris IV souhaitant assister à ce séminaire sont invitées à se munir d’une carte d’étudiant ou d’une carte professionnelle, ou encore d’une carte d’identité et de cette annonce imprimée.

Discutante :Elisabeth Lorans de l’Université de Tours

Podcast ci-dessous et sur le site de la SAS:

Most historical accounts of Anglo-Saxon Northumbria focus on religious conversion as a key driving force in 7th-century social change. As a counterpoint to this approach, I suggest that the examination of certain ‘technologies’ can help explain more specifically what changed, why it changed and how change was effected. I will examine these themes with reference to the famous monasteries of Wearmouth and Jarrow, where I have undertaken new research in collaboration with a team of colleagues. Lire la suite

Andy Wood: “Remembering social change and political conflict in early modern England”

Andy Wood, de l’Université de Durham, présentera sa communication « Remembering social change and political conflict in early modern England » le jeudi 3 décembre de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

Podcast ci-dessous et sur le site de la SAS:

Discutant: Pierre Lurbe, de l’Université Paris IV-Sorbonne.

Résumé: This paper deals with the ways in which memories of warfare, reformation, rebellion and civil war played out in England between the early sixteenth century and the early eighteenth century. It focusses in particular upon popular memory, deploying fresh archival material in order to reconstruct memories of religious, political and military conflict. The paper emphasises the significance of memories of conflict for the ways in which political identities confessional disputes were fought out within England. This was due, it is argued, to the continuing divisions of the 1640s – memories of which shaped political conflicts into the early Georgian period. The paper also engages with memories of religious and political conflict in the sixteenth century, arguing that those memories helped to shape contemporary understandings of the period as a distinct phase in English history.