Anne-Julie Etter: « ‘An object of desirable achievement’ : l’East India Company et la conservation des monuments en Inde (fin du 18e siècle – milieu du 19e siècle) »

Anne-Julie Etter, de l’Université Cergy-Pontoise, présentera sa communication « ‘An object of desirable achievement’ : l’East India Company et la conservation des monuments en Inde (fin du 18e siècle – milieu du 19e siècle) » le jeudi 17 décembre de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

Vers 19h, la séance sera suivie d’un pot de fin d’année, au 3e étage de la Maison de la Recherche.

En raison des contrôles de sécurité, les personnes extérieures à Paris IV souhaitant assister à ce séminaire sont invitées à se munir d’une carte d’étudiant ou d’une carte professionnelle, ou encore d’une carte d’identité et de cette annonce imprimée.

Discutante: Isabelle Gadoin, de l’Université de Poitiers.

Podcast ci-dessous et sur le site de la SAS:

Résumé:

Cette présentation étudie les acteurs et les modalités de la conservation des monuments indiens de la fin du xviiie siècle aux années 1850, en mettant l’accent sur le rôle de l’East India Company, qui administre les possessions britanniques en Inde pendant le premier siècle colonial. Les initiatives de l’East India Company s’inscrivent en continuité avec les pratiques antérieures, qui relèvent d’un entretien régulier des édifices auquel participent le pouvoir souverain et les populations. Alors que la plupart des travaux sur le thème de la conservation en Inde traitent de la fin du xixe siècle et du xxe siècle à partir d’un examen de la législation sur les monuments historiques, la période du Company Raj attire l’attention sur les pratiques et les concepts indigènes et éclaire d’un jour nouveau les interactions entre métropole et colonie dans le domaine patrimonial.