Laurence Dubois: ““Such cheerful scenes” : loisirs et festivités à l’Asile de Hanwell, ou le divertissement au cœur du dispositif de soins (1839-1852)”

Laurence Dubois, de l’Université Paris X-Nanterre et Paris III-Sorbonne Nouvelle, présentera sa communication ““Such cheerful scenes” : loisirs et festivités à l’Asile de Hanwell, ou le divertissement au cœur du dispositif de soins (1839-1852)” le jeudi 10 décembre de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

Discutante: Jacqueline Carroy, de l’EHESS.

Podcast ci-dessous ou sur le site de la SAS:

Résumé:

Le docteur John Conolly (1794-1866) est l’une des figures emblématiques de la psychiatrie victorienne, et son nom reste à jamais associé au non restraint, cette innovation thérapeutique qui va progressivement devenir la norme dans les asiles anglais à partir des années 1840. Conolly met en place une politique d’abandon total des moyens de contention mécanique dans  le traitement des aliénés dès sa nomination à la tête de l’Asile de Hanwell en juin 1839, un asile public pour aliénés indigents, situé dans la banlieue ouest de Londres. Si elle s’inspire d’expériences similaires menées à l’asile Quaker d’York (The Retreat ) ou bien encore  à l’asile de Lincoln, il s’agit cependant d’une expérience inédite par son ampleur car plus de 1000 patients en bénéficient. Le non restraint ne se limite pas à rendre les patients libres de leurs mouvements, mais implique également une toute nouvelle approche dans la politique de soins. La particularité de cette prise en charge thérapeutique est de faire porter tous les efforts sur la qualité de l’environnement et du mode de vie des patients, dans une logique de soins innovante que l’on nommerait aujourd’hui « thérapie d’occupation ». Continuer la lecture

Andy Wood: “Remembering social change and political conflict in early modern England”

Andy Wood, de l’Université de Durham, présentera sa communication “Remembering social change and political conflict in early modern England” le jeudi 3 décembre de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

Podcast ci-dessous et sur le site de la SAS:

Discutant: Pierre Lurbe, de l’Université Paris IV-Sorbonne.

Résumé: This paper deals with the ways in which memories of warfare, reformation, rebellion and civil war played out in England between the early sixteenth century and the early eighteenth century. It focusses in particular upon popular memory, deploying fresh archival material in order to reconstruct memories of religious, political and military conflict. The paper emphasises the significance of memories of conflict for the ways in which political identities confessional disputes were fought out within England. This was due, it is argued, to the continuing divisions of the 1640s – memories of which shaped political conflicts into the early Georgian period. The paper also engages with memories of religious and political conflict in the sixteenth century, arguing that those memories helped to shape contemporary understandings of the period as a distinct phase in English history.

James Raven, “Lottery Lives: a comparative social history of gambling and the state lotteries in eighteenth-century France, Britain and Ireland”

James Raven, de l’Université d’Essex, présentera sa communication “Lottery Lives: a comparative social history of gambling and the state lotteries in eighteenth-century France, Britain and Irelandle jeudi 26 novembre de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

Résumé:

This paper derives from the writing of a book that will offer a wide-ranging and comparative European and American history of the English state lotteries that sustained government expenditure for more than 130 years before 1826. These lotteries provoked major social, religious, political, economic and even philosophical debate, but they (and most of their Continental equivalents) have largely disappeared from historical view. This is despite the reprise of British state lotteries from 1992, and the historical comparisons that their organisation, sponsorship and criticism suggest. I shall argue that the English Channel proved an important divide in lottery policy. Continuer la lecture

Aude Mairey, “La fabrique de l’anglais (1350-1470)”

Aude Mairey, du CNRS, présentera sa communication “La fabrique de l’anglais (1350-1470)” le jeudi 19 novembre de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

Discutant: Jean-Philippe Genet, de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne

Podcast ci-dessous et sur le site de la SAS:

Résumé :

Aux xive et xve siècles, se forge en Angleterre une culture laïque spécifique, dont la production foisonnante en langue anglaise constitue l’une des manifestations majeures. Cette langue acquiert alors les caractéristiques d’une langue littéraire, intellectuelle et politique, en relation avec le latin, langue savante par excellence, et avec le français, langue des élites laïques depuis la conquête de Guillaume de Normandie en 1066. Ces transformations soulèvent des enjeux essentiels dans le cadre des évolutions plus générales de l’Angleterre à la fin du Moyen Âge, en particulier à propos des rapports de pouvoir, de la constitution d’une communauté anglaise et des liens des individus à cette communauté, des perceptions des relations entre les groupes sociaux (clercs compris), mais aussi des structures du savoir dans un pays dont on a longtemps considéré qu’il resta au xve siècle à l’écart de la Renaissance. Continuer la lecture

Adam Budd: “Patronage, Publishing, and the Circulation of Liberty: Thomas Hollis and His Catalogus Librorum Apud Andrew Millar, 1765”

Adam Budd, de l’université d’Édimbourg, présentera sa communication “Patronage, Publishing, and the Circulation of Liberty: Thomas Hollis and His Catalogus Librorum Apud Andrew Millar, 1765” le jeudi 12 novembre de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

Résumé:

Thomas Hollis (1720-74) was one of Britain’s most important philanthropists during the Age of Enlightenment — he commissioned, bound, and circulated republican books throughout the libraries of Europe, many years before the Fall of the Bastille. How did Hollis make this happen? What was the production network that enabled this great philanthropist to access this literature — and how did Hollis make his Library of Liberty?

Emmanuelle de Champs et Fabrice Bensimon: “Les ressources numériques pour l’histoire britannique des XVIIIe et XIXe siècles”

Emmanuelle de Champs de l’université de Cergy-Pontoise et Fabrice Bensimon de l’université Paris IV-Sorbonne présenteront une séance de méthodologie à l’intention des étudiants, “Les ressources numériques pour l’histoire britannique des XVIIIe et XIXe siècles”, le jeudi 5 novembre de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

Résumé :

Internet a modifié la méthodologie de la recherche historique. Ce séminaire s’attachera à montrer comment l’accès aux sources en histoire britannique et leurs usages ont été renouvelés : recherche bibliographique, recherche sur les individus, numérisation de la presse, des archives et des publications, bases de données, etc. Destiné aux jeunes chercheurs (Master 1 & 2, début de doctorat), il présentera des ressources incontournables et s’interrogera sur les évolutions des pratiques de recherche. Les participants seront invités à présenter des sites qu’ils pensent être utiles aux chercheurs de la discipline.

Franziska Heimburger: “Mésentente Cordiale? Languages in the Allied Coalition on the Western Front of the First World War”

Franziska Heimburger, de l’Université Paris IV-Sorbonne, présentera sa communication “Mésentente Cordiale? Languages in the Allied Coalition on the Western Front of the First World War” le jeudi 22 octobre de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

Discutant : André Loez (historien de la grande guerre, membre du Crid 14-18, professeur en classes préparatoires)

Podcast ci-dessous ou sur le site de la SAS:

Résumé:

Previous scholarship on the Allied coalition during the First World War has tended to stress the misunderstandings and distrust between the individuals representing their countries at high command level. There is an unexplained tension between this mésentente and the durable nature of the coalition and eventual victory of the French, British and Americans on the Western Front which leaves the lower echelons underexplored. In a joint and linked study of language practice and military logistics we can write a history which tells us both how these exchanges were possible and to what extent they contributed to the Allies’ victory. Official and private archival material enables us both to read traces of language from the perspective of the history of international exchanges and also to understand choices in military logistics from the point of view of interpreting and translation studies. Continuer la lecture

Claire Délen: “‘First Name in Biscuits’: production et consommation des biscuits Huntley and Palmers, 1841-1976”

Claire Delen, de l’Université paris IV-Sorbonne, présentera sa communication “‘First Name in Biscuits’: production et consommation des biscuits Huntley and Palmers, 1841-1976” le jeudi 15 octobre de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

Discutante: Marie-Emmanuelle Chessel de l’EHESS

Le podcast est disponible ci-dessous et sur le site de la SAS:

Résumé:

Huntley and Palmers, nom oublié aujourd’hui, était le plus grand producteur de biscuits à la fin du 19e siècle, et la France était sa première destination d’exportation. Ses biscuits de luxe rappellent un mode de production et surtout de consommation oublié. Le consommateur de la fin du 19e et du début du 20e siècle se voyait offrir des centaines de biscuits différents, tous plus raffinés les uns que les autres. Réservés aux classes moyennes et supérieures de par leur prix, ces biscuits étaient consommés par les enfants aussi bien que par les adultes dans les soirées chics, et par les têtes couronnées d’Europe et de l’Empire. Huntley and Palmers a innové et façonné le produit tel que nous le connaissons aujourd’hui. Mais la démocratisation du biscuit au milieu du 20e siècle et la grande distribution ont finalement apporté aux classes populaires un produit auparavant réservé à l’élite, sonnant le glas de ces firmes de luxe, des catalogues aux centaines de biscuits, et des boîtes en fer-blanc ouvragées.

Daniel Woolf: “The Organization and Experience of Time in Early Modern England”

Daniel Woolf, de Queen’s University, Kingston, Ontario, présentera sa communication “The Organization and Experience of Time in Early Modern England le jeudi 8 octobre de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

Podcast ci-dessous et sur le site de la SAS:

La séance est assurée en collaboration avec l’UFR GHES de l’Université Paris-Diderot et l’Inalco.

Alessandro Stanziani autour de son livre Sailors, Slaves, and Immigrants. Bondage in the Indian Ocean World, 1750-1914

Alessandro Stanziani de l’EHESS ouvrira une discussion autour de son livre Sailors, Slaves, and Immigrants. Bondage in the Indian Ocean World, 1750-1914, Palgrave, 2014, le jeudi 24 septembre de 17h à 19h. Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e , salle D421.

Discutant: François-Joseph Ruggiu de Paris IV-Sorbonne.

Podcast ci-dessous et sur le site de la SAS:

Résumé: Slaves, convicts, indentured immigrants, and unfree seamen have traveled the world’s oceans at many times and places throughout human history. Across the Atlantic, Mediterranean, Indian, and Pacific Oceans, this bondage took divergent forms and exhibited a range of historical dynamics. In spite of this variety, the conventional Atlantic World historical paradigm has largely shaped our understanding of modernity as being defined by exploration and discovery, European dominance, global capitalism, and the transition from slavery to free labor. Not only does this perspective evince a Eurocentric emphasis on the ‘uniqueness’ of the West, but it is increasingly contested even for the Atlantic itself. This provocative study contrasts the romantic conflation of freedom and the sea with the complex labor relationships of seamen, slaves, and immigrants in the Indian Ocean during the long nineteenth century. In the process, it advances a new framework for understanding labor, bondage, and modernization.

Mise en ligne du programme 2015-2016

Le programme 2015-2016 est disponible sur la page du programme et ici au format .pdf.

L’horaire des séances est avancé d’une demi-heure et passe à 17h-19h, sauf indication contraire.

Nous vous donnons rendez-vous à la première séance de l’année, qui aura lieu le jeudi 24 septembre, 17h-19h. Un billet sur ce site vous informera chaque semaine du titre, de l’intervenant et du résumé de la séance suivante.

Emmanuelle de Champs: “Le Bentham français ? Autour du livre Enlightenment and Utility. Bentham in France, Bentham in French”

Emmanuelle de Champs de l’Université Cergy-Pontoise présentera sa communication “Le Bentham français ? Autour du livre Enlightenment and Utility. Bentham in France, Bentham in French (CUP, 2015)” le jeudi 28 mai, de 17h30 à 19h30. Attention changement de salle: la séance aura lieu en salle D323.

Cette dernière séance de l’année sera suivie d’un pot amical, vers 19h.

Maison de la Recherche de l’Université Paris IV-Sorbonne (28 rue Serpente, Paris 6e), salle D421. Le séminaire est ouvert aux étudiants de Master et doctorat, ainsi qu’à toutes les personnes intéressées. En raison des contrôles à l’entrée du bâtiment, il est recommandé d’imprimer cette annonce et de la présenter à l’accueil.

Podcast ci-dessous et sur le site de l’IHR:

Résumé:

Jeremy Bentham (1748-1832), le fondateur de l’utilitarisme classique, est un francophile et un citoyen du monde. Cette communication explore les enjeux méthodologiques et historiques d’une étude de sa pensée dans un contexte français et francophone. Une telle enquête s’attache à la fois à retracer la formation intellectuelle du philosophe et sa volonté de contribuer à l’essor d’une pensée des Lumières marquée par les écrits de Voltaire, d’Alembert et Helvétius et à montrer comment cette ambition s’incarne dans des réseaux et des sociabilités spécifiques. Continuer la lecture

Jacques Carré: ” “La Bastille des pauvres”: écrire l’histoire de la workhouse anglaise, 1630-1930″

Jacques Carré, professeur émérite à Paris IV, présentera sa communication ” “La Bastille des pauvres” : écrire l’histoire de la workhouse anglaise, 1630-1930″ le jeudi 21 mai, de 17h30 à 19h30.

Maison de la Recherche de l’Université Paris IV-Sorbonne (28 rue Serpente, Paris 6e), salle D421. Le séminaire est ouvert aux étudiants de Master et doctorat, ainsi qu’à toutes les personnes intéressées. En raison des contrôles à l’entrée du bâtiment, il est recommandé d’imprimer cette annonce et de la présenter à l’accueil.

Podcast ci-dessous et sur le site de l’IHR:

Résumé:

La workhouse est une institution publique d’assistance qui, durant trois siècles, a hébergé les indigents qui acceptaient d’y entrer. Les valides devaient travailler en échange de leur entretien, et les non valides de tous âges étaient assistés d’une manière minimale. A la fois atelier et hospice, refuge des vagabonds et des fous, des orphelins et des vieillards, la workhouse vue du 21e siècle peut sembler avoir eu des missions contradictoires. Pourtant elle tire sa cohérence de son action sur les marges de la société. Son objectif a été de réintégrer ces catégories de gens dans une « normalité » biologique et économique. Il s’est agi à la fois de sauver des vies menacées et d’inculquer une discipline à des rebelles potentiels, l’objectif théorique étant de remettre tout le monde au travail. Continuer la lecture

Berny Sèbe autour de son livre Heroic Imperialists in Africa

Berny Sèbe, de l’Université de Birmingham, ouvrira une discussion autour de son livre Heroic Imperialists in Africa. The Promotion of British and French Colonial Heroes, 1870–1939 (Manchester, 2013), le jeudi 7 mai, de 17h30 à 19h30.

Maison de la Recherche de l’Université Paris IV-Sorbonne (28 rue Serpente, Paris 6e), salle D421. Le séminaire est ouvert aux étudiants de Master et doctorat, ainsi qu’à toutes les personnes intéressées. En raison des contrôles à l’entrée du bâtiment, il est recommandé d’imprimer cette annonce et de la présenter à l’accueil.

Podcast ci-dessous et sur le site de l’IHR:

Résumé:

De David Livingstone à Charles de Foucauld, de Pierre Savorgnan de Brazza au Général Gordon, du « sirdar » Kitchener à Jean-Baptiste Marchand, les porte-drapeaux de la « mission civilisatrice », munis de leur Bible ou de leur fusil – parfois des deux, ont souvent été fêtés avec enthousiasme dans leurs pays. Leurs « exploits » ont fait la une des journaux, inspirant des générations de biographes, peintres et cinéastes. Continuer la lecture

Ophélie Siméon, “Robert Owen et son mouvement : Question sociale et communauté (1825-1849)”

Ophélie Siméon, du Collège de France, présentera sa communication “Robert Owen et son mouvement : Question sociale et communauté (1825-1849)” le jeudi 16 avril, de 17h30 à 19h30. Cette intervention remplace celle initialement prévue de Peter Mandler.

Maison de la Recherche de l’Université Paris IV-Sorbonne (28 rue Serpente, Paris 6e), salle D421. Le séminaire est ouvert aux étudiants de Master et doctorat, ainsi qu’à toutes les personnes intéressées. En raison des contrôles à l’entrée du bâtiment, il est recommandé d’imprimer cette annonce et de la présenter à l’accueil.

Podcast ci-dessous et sur le site de l’IHR:

 

Résumé:

Robert Owen (1771-1858) est connu pour avoir structuré le premier mouvement socialiste britannique (ou « owénisme ») entre 1825 et 1849. Tirant parti d’une série d’expérimentations en ingénierie sociale mises en place au sein du village ouvrier modèle de New Lanark, qu’Owen avait dirigé de 1800 à 1825, le mouvement tente de remédier aux inégalités de l’ère capitaliste et industrielle en repensant la société sur un mode communautaire, seul à même selon les owénistes d’assurer l’harmonie entre les classes et la prospérité économique, pour apporter une réponse définitive à la « question sociale ». Continuer la lecture