Sandrine Parageau : « “Que sçay-je?” Une histoire de l’ignorance dans l’Angleterre de la première modernité » (22 octobre)

Jeudi 22 octobre 2020 à 17h : Sandrine Parageau (Paris Nanterre / IUF), « “Que sçay-je ?” Une histoire de l’ignorance dans l’Angleterre de la première modernité »

 On pourrait penser que l’ignorance est immuable, qu’il s’agit d’une notion intemporelle, qui, par conséquent, n’a pas d’histoire. On imagine certes aisément que les objets ignorés ont varié au fil du temps, mais cette évolution relève davantage d’une histoire des sciences et des savoirs en creux qu’elle ne dessine une histoire de l’ignorance à proprement parler. Pourtant, on s’attachera, dans cette intervention, à démontrer que l’ignorance est bien un objet historique, c’est-à-dire que ses représentations, ses usages, les valeurs qu’on lui attribue et ses possibles remèdes sont pris dans des évolutions historiques qui en modifient et en perturbent le sens. On montrera en particulier qu’aux XVIe et XVIIe siècles, l’ignorance est progressivement redéfinie comme une limite anthropologique, ce qui permet de l’envisager non plus comme un péché ou comme un obstacle à la connaissance, mais comme un véritable outil épistémologique qui se voit intégré au discours scientifique et au processus de découverte. On montrera enfin que cette histoire, en particulier lorsqu’elle s’intéresse aux usages de l’ignorance dans les controverses, contribue aussi à éclairer les relations et les hiérarchies sociales et intellectuelles dans l’Angleterre de la Renaissance, de la Réforme et de la « Révolution scientifique ».

 

Sandrine Parageau est Maître de conférences HDR à l’Université Paris Nanterre et membre junior de l’Institut Universitaire de France. Elle travaille sur l’histoire intellectuelle et l’histoire des sciences des XVIe-XVIIIe siècles en Angleterre.

 
La séance sera également diffusée sur Zoom : lien habituel, disponible auprès de fbensimon(at)free.fr